Chères spectactrices, chers spectateurs,

L’instant d’une découverte, laissons notre esprit danser et jouons aux devinettes...

Et si cette nouvelle saison était :
Un objet ? – Une porte fermée. On l’ouvre ?
Un verbe ? – Plonger. Au risque de subir un choc.
Un genre littéraire ? – Un poème. Dense et léger. Un haïku.
Une matière ? – Du papier froissé, plié, déchiré, éclairé, coloré.
Une personne ? – Celle que l’on regarde et qui nous regarde,
différente, en face de nous.
Un signe ? – Une ligne claire, comme un trait d’union, entre
le dedans et le dehors, le connu et l’inconnu, soi et les autres.
Un jeu ? – Un jeu de mots pour les bousculer, pour écrire des
titres longs comme des débuts d’histoire, avec des mystères
et des points d’exclamation.
Un jeu de langues aussi, échangées, frottées, étrangères,
imaginaires.
Un jeu à inventer à plusieurs pour que la magie opère.
Un sentiment ? – L’émerveillement.
Un geste ? – Un pas.
Alors, entrez dans la danse avec nous et laissez-vous guider par les poissons de Haydé.

Sophie Gardaz


poissons1 1819